almouminine

forum islamique du site aloustad.com
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les noces de Harit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sannah
Invité



MessageSujet: Les noces de Harit   Lun 22 Aoû à 23:29

Harit ben Aouf, puissant chef de la tribu des Morra, se rendit dans le pays du noble et fier Aous ben Harita pour demander l'une de ses trois filles en mariage. Les deux ainées, qui n'étaint pas belles, déclinèrent l'offre. Mais Bahisa, la plus jeune des soeurs, répondit : "J'ai un beau visage, une haute stature, je suis habile aux travaux manuels et de noble extraction. Que Dieu le punisse s'il ose me repousser!" Et son père lui dit : Que Dieu te bénisse!"
Il fit préparer la célébratin des noces, fit dresser une grande tente et, lorsque tout fut pret, fit conduire la jeune mariée à son époux. Mais comme Harit allait s'approcher de Bahisa, celle-ci lui fit signe de ne pas bouger. "Quoi! Je devrais célébrer mes noces ici meme, chez mon père?...Jamais!" Sur ce, Harit ordonna de démonter les tentes et de charger les chameaux. Ils partirent. A la tombée de la nuit, Harit donna l'ordre de s'arreter et de dresser le camp. Mais lorsqu'il voulut s'approcher de sa jeune épousse, celle-ci lui fit signe de ne pas bouger. "Quoi! Voudrais-tu donc me traiter comme une servante qu'on achète ou comme une prisonnière qu'on prend? Par Dieu, tu ne me serreras pas dans tes bras avant que nos noces n'aient été célébrées au milieu de ta tribu at après un festin auquel auront été conviés des menbres de toutes les tribus arabes."
Ils levèrent le camp et rejoignirent la tribu d'Harit. Celui-ci invita un grand nombres de convives, fit égorger chameaux et moutons pour le festin, et les noces furent célébrées selon le voeu de Bahisa. Harit voulut s'approcher de son épouse, mais celle-ci lui fit signe de ne pas bouger. "Quoi! Tu trouverais le temps de caresser une femme pendant qu'au-dehors des tribus ennemies s'entre-tuent, que les Dobyan et les Abs (la tribu de ma mère)se livrent des combats sanglants? Hate-toi d'aller réconcilier les tribus ennemies et reviens alors auprès de ton épouse qui t'aura attendu, le coeur plein d'amour!"
Harir se rendit auprès des tribues enemies qui s'entre-déchiraient depuis quarante ans. Au prix d'un grand sacrifice personnel, il parvint à conclure la paix entre elles. Ayant fait dénombrer les morts des deux camps, il s'engagea à indemniser la tribu qui avait subi les plus fortes pertes en lui faisant dont de trois mille chameaux en l'espace de trois ans. Une fois la paix scellée grace à sa générosité, Harit rentra chez lui, auréolé de gloire. Son épouse Bahisa le reçut à bras ouverts et lui donna plusieurs fils et plusieurs filles.

Extrait du livre "Le soleil d'hallah brille sur l'occident"
Revenir en haut Aller en bas
 
Les noces de Harit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Jean Eudes et commentaire du jour "Heureux les invités aux noces de l'Agneau"
» Les noces de Cana
» Les noces de Cana
» Les invités aux repas de noces
» Les noces de Cana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
almouminine :: Général-
Sauter vers: