almouminine

forum islamique du site aloustad.com
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Traitement de l'islam dans les manuels scolaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
billal
Invité



MessageSujet: Traitement de l'islam dans les manuels scolaires   Sam 10 Sep à 22:21

Mahomet est «un homme violent, batailleur, hargneux, paillard même», tandis que Jésus est «fait de bonté, douceur, magnanimité». Voilà comment le manuel scolaire Les Grands Courants, utilisé en classe dans les années 80, décrivait les fondateurs de l'islam et du catholicisme.

S'attaquer aux musulmans était alors « le dernier racisme légitime », selon Marie McAndrew, titulaire de la chaire en relations ethniques de l'Université de Montréal, qui a mené des études sur le sujet de 1984 à 1986.

Vingt ans plus tard, le traitement de l'islam et des musulmans dans les manuels scolaires québécois pose toujours problème. Les attitudes ouvertement négatives ont disparu, mais il reste de nombreux stéréotypes, omissions et erreurs factuelles, selon une recherche faite en 2004 par Béchir Oueslati, chercheur au Centre d'études ethniques des universités montréalaises, et Mme McAndrew. La ville syrienne d'Alep est, par exemple, située en Turquie dans le manuel Géographie générale, approuvé par le ministère de l'Éducation (MELS)!

En analysant 21 manuels, les chercheurs ont trouvé 117 extraits traitant des musulmans ou de l'islam, surtout à titre de réalité étrangère au Québec. On y parle de Bédouins, chameaux et désert (alors que moins de 2 % de la population arabe vit ainsi), on confond islam et islamisme (mouvement préconisant l'islamisation radicale du droit, des institutions et des gouvernements) et on donne le beau rôle à l'Occident. Lors de passages sur les chocs pétroliers de 1973 et 1979, il est question du désir de vengeance des Arabes, jamais des intérêts et profits des compagnies pétrolières occidentales.

«Ces erreurs, qui ne devraient pas normalement se retrouver dans un manuel scolaire, sont faites par des gens qui sont supposés être experts dans leur matière, que ce soit l'histoire ou la géographie», souligne M. Oueslati, lui-même musulman. Il n'y voit pas de mauvaise foi, mais «un manque de recherche et la reproduction d'un discours qui est très répandu dans le domaine public».

Avec la réforme de l'éducation, ces manuels doivent maintenant être réécrits. Les chercheurs ont présenté leurs résultats au MELS et au ministère de l'Immigration et des communautés culturelles (MICC), dans l'espoir de voir les erreurs disparaître. Grâce à un financement du Conseil de recherche en sciences humaines, ils vont par ailleurs poursuivre leur travail d'analyse au cours des trois prochaines années, en plus de rencontrer des éditeurs, des professeurs et des conseillers pédagogiques pour leur parler du traitement de l'islam. «On pourra voir s'il y a une évolution», dit M. Oueslati.

Source: Cyberpress.ca
Revenir en haut Aller en bas
 
Traitement de l'islam dans les manuels scolaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Barbara Lefebvre (Le Figaro) : "Comment l'islam est abordé dans les manuels scolaires"
» Manuels scolaires et marchés publics
» Manuels scolaires
» acquisition manuels scolaires
» Manuels scolaires en lycée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
almouminine :: Actualités-
Sauter vers: