almouminine

forum islamique du site aloustad.com
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un simple serviteur d'Allah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mohammed
Invité



MessageSujet: Un simple serviteur d'Allah   Ven 23 Sep à 14:29

Bismillah ar-rahmani r-rahim
Salam aleykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh

Parole d'un homme, d'un cheikh qui était sur le terrain... un homme qui était loin d'être parmi les chouyoukhs qui délivrent des fatwa concernant le combat du haut de leur fauteuil en cuir en étant dans une salle climatisée... non, c'est un homme qui a su resté modeste malgré la science qu'il avait... Rahilmahullah... Qu'Allah lui accorde le plus haut degrés du paradis...
et à travers ces paroles du cheikh, je souhaite montrer à certaines personnes qui dénigrent nos frères moujahidines en disant qu'ils n'ont pas de coeur... alors que Wa Allahi c'est eux qui sont les plus sensibles aux crimes qui touchent constament la oumma... et ils ont sacrifié leur vie et leur biens témoigant ainsi de l'Unicité d'Allah...


Extrait de la lettre de cheikh Abdullah Youssouf Azzam -rahimahullah-:


Depuis la maison du courageux commandant Jalalluddin Haqqani, lundi après-midi, 12 Sha'ban 1406H (20Avril 1986)


Toutes les louanges sont à Allah, nous Le louons, nous ne recherchons que Son aide, et nous recherchons Son pardon. Nous cherchons refuge en lui contre le mal qui est en nous-mêmes, et le mal qui est la conséquence de nos actions. Celui qu'Allah guide nul ne peut l'égarer, et celui qu'Allah égare nul ne peut le guider. Je témoigne qu'il n'y a de dieu qu'Allah, Il n'a pas d'associé, et je témoigne que Mouhammad est Son serviteur et Son messager.

Ô ! Allah, rien n'est facile excepté ce que Tu facilite et tu rend la difficulté facile si Tu le veux.

L'amour du Jihad continue de dominer ma vie, mes sentiments, mes sens et moi-même.

Les versets de la sourate At-Tawbah, qui révèlent les lois finales, jusqu'au jour du Jugement Dernier, en matière de Jihad, remplissent mon cœur de douleur et de chagrin quand je vois mon incapacité et le manque de volonté de tous les musulmans à combattre pour la cause d'Allah .


[Puis en s'adressant à sa femme et ses enfants...]

O toi ma femme ! J'ai tant à te dire, qu'Allah te récompense de ma part et de la part des musulmans. Tu a été patiente avec moi et tu es restée à mes cotés contre vents et marées avec patience et courage.
De toi j'ai tiré le soutien dont j'avais besoin pour faire ce Jihad. Je t'ai laissé assumer la responsabilité de la maison en 1969, quand nous avions trois petits enfants et que nous vivions dans une petite pièce sans cuisine sans commodité. Quand la famille s'est agrandie, que les enfants ont poussé et que nos invités ont augmenté, tu as accepté cela et plus encore pour moi et pour l'amour d'Allah .
Je prie Allah de te récompenser de ma part. Si ce n'avait été ta patience, je n'aurais pas pu porter seul ce fardeau. Tu es une femme qui se contente et qui n'attache pas d'importance aux choses matérielles et tu ne t'es jamais plainte de n'en avoir que peu. Tu n'as jamais été extravagante quand nous avons eu des biens.


La vie du Jihad est la vie la plus joyeuse, supporter les difficultés est meilleur que de vivre dans le luxe. Soyez satisfaits et Allah vous aimera ;
ne désirez pas ce que les autres ont et Allah vous aimera. Le Coran est la joie de la vie, le Tahajjud (prière nocturne), le jeune supplémentaire, la demande de pardon tout cela rend le cœur limpide et l'adoration douce.
S'en tenir aux besoins indispensables, rester éloigner de l'éclat et de l'extravagance apporte au cœur la paix et la sérénité. Je prie Allah de nous réunir au Paradis comme Il nous a réunis dans la vie.


O Vous mes fils ! Vous avez passé de bon moment avec moi mais je n'ai pas eu assez d'occasions pour vous guider et vous conseiller. J'étais trop occupé pour profiter de votre compagnie.
Alors que je voyais les désastres et les catastrophes qui frappaient la Oummah musulmane, je ne pouvais pas supporter de vivre avec vous comme un coq avec ces poussins. Je ne pouvais pas vivre en paix pendant que l'impact de la catastrophe brûlait les cœurs des musulmans, je ne pouvais pas rester avec vous pendant que les problèmes de la Oummah déchiraient les cœurs et les esprits de ceux qui en ont.
L'humanité ne me permettait pas de vivre une vie facile auprès de vous. J'ai détesté toute ma vie l'extravagance et le luxe que ce soit dans la nourriture l'habillement et le logement. J'ai essayé de vous élever autant que je le pouvais pour que vous sachiez vous satisfaire de la vie simple.

Croyez en ce à quoi croyaient les premières générations de musulmans (As Salaf us-salihs), pratiquez la sagesse, récitez le Coran et mémorisez-le. Faites attention à ce que vous dites. Priez la nuit, faites des jeunes supplémentaires, recherchez la bonne compagnie et rejoignez le Mouvement Islamique. Mais, sachez ceci, l'Emir (le chef, le gouverneur) n'a aucun pouvoir sur vous pour vous empêcher de faire le Jihad ou pour vous corrompre et vous faire abandonner le Jihad pour la Da'wah.

O fils ! Je vous ordonne d'obéir à et de respecter votre mère et vos sœurs (Oumm al Hassan et Oumm Yahya). Je vous incite à rechercher le bon savoir religieux. Je vous demande d'obéir et de respecter votre aîné Muhammad, et de l'aimer. Soyez bons envers votre grand-père et votre grand-mère et respectez-les. Soyez bons envers vos tantes (Oumm Faiz et Oumm Mohammed) car elles m'ont fait de grandes faveurs. Tendez la main aux gens de votre famille et aux gens que vous connaissez.



Gloire à Toi ! O Allah ! Et louanges à Toi. Je témoigne qu'il n'y a de divinité digne d'adoration que Toi. Je recherche Ton pardon, et en Toi je me repens.


Abdullah Youssouf Azzam -Rahimahullah-
12th Sha'ban 1406H (20 avril 1986)
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far
super posteur
avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Un simple serviteur d'Allah   Sam 24 Sep à 12:57

As-Salamû 'Alaykûm


Barakllahu Fik frère, c'est excellent. Qu'Allah fasse Miséricorde à notre sheikh 'AbduLlah 'Azzam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un simple serviteur d'Allah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'éducation des enfants
» Le humble serviteur d'Allah.
» Allah et l'opprimé
» Le droit d’Allah sur Ses serviteurs
» Saint Laurent de Rome Diacre et Martyr († en 258), commentaire du jour "Là où je suis, la aussi sera mon serviteur"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
almouminine :: Islam-
Sauter vers: