almouminine

forum islamique du site aloustad.com
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Appel des Frères musulmans à la "désobéissance civile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
almoumine
top posteur
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Appel des Frères musulmans à la "désobéissance civile   Lun 4 Juil à 0:56

Appel des Frères musulmans à la "désobéissance civile"
EGYPTE - 1 juillet 2005 - AFP

Les Frères musulmans égyptiens ont appelé à la "désobéissance civile" contre le président Hosni Moubarak, deux mois avant l'élection présidentielle, mais sans réussir à rallier les autres "poids lourds" de la politique égyptienne.

Parmi les principaux partis légaux égyptiens, seul le parti de centre-droit, le Wafd, pourrait participer à l'Alliance nationale pour la réforme et le changement (ANRC), mise sur pied jeudi par la Confrérie pour contrer l'élection du président Moubarak.

Les dirigeants islamistes n'ont pas expliqué ce qu'ils entendaient exactement par "désobéissance civile", une arme qu'ils ont constamment brandie contre le régime sans passer à l'action jusqu'à présent. L'ANRC rassemble une multitude de petites formations d'obédiences politiques multiples, à l'existence sporadique, satellisées par les Frères musulmans, qui se sont vus refuser depuis plusieurs années par le régime l'autorisation de se constituer en parti politique.

La parti du Tagammou (gauche marxiste nassérienne) et le Parti Nassérien (nationaliste arabe), traditionnellement hostiles aux Frères musulmans, un mouvement interdit mais toléré qui avait été réprimé vigoureusement par le président Gamal Abdel Nasser (1954-1970), n'ont pas participé à la réunion constitutive de l'ANRC. Les deux partis sont alliés au Wafd dans un autre front commun en faveur des réformes démocratiques.

Un millier d'activistes rassemblés par les Frères musulmans ont assisté à la naissance de l'ANRC, dont le poids au Parlement actuel reste limité, avec seulement 19 députés sur 454. La Confrérie avait annoncé l'an dernier son "aggiornamento" politique, en se ralliant "au pluralisme, à la démocratie et à l'aternance au pouvoir". Elle tente d'apparaître comme un "parti de gouvernement".

Mais elle est depuis trois mois en butte à l'hostilité des autorités, après avoir organisé plusieurs manifestations au Caire et à l'intérieur, en violation de l'état d'urgence en vigueur depuis l'assassinat en 1981 du président Anouar Sadate par des islamistes. Plusieurs centaines de membres de la Confrérie ont été interpellés et placés en détention préventive, avant d'être pour la plupart relâchés. Mais plusieurs dirigeants nationaux du mouvement, arrêtés pendant la même vague, sont encore sous les verrous.

Parmi les détenus, figurent notamment le numéro deux de la Confrérie Mahmoud Ezzat, 64 ans, surnommé par ses partisans "l'homme de fer" de l'organisation, Issam al-Aryane, Omar Darrag, Hamdi Chahine, qui appartiennent à la nouvelle génération de cadres, destinés à prendre la relève des "pères fondateurs", aujourd'hui âgés en moyenne de plus de 75 ans. Les Frères musulmans partagent la plupart des revendications des autres partis politiques et des associations de la société civile: rejet d'une nouvelle candidature de M. Moubarak, 77 ans, pour un 5eme mandat présidentiel, levée de l'état d'urgence, ouverture des médias publics à l'opposition, réforme de la loi électorale, séparation des pouvoirs exécutif et judiciaire, autorisation de plus de partis politiques et de plus de journaux indépendants.

Certains de ces partis demandent par ailleurs l'institution d'un régime parlementaire au lieu du régime ultra-présidentiel actuel, donnant des pouvoirs très étendus au chef de l'Etat au détriment de la représentation nationale. Malgré la dissuasion policière massive, l'opposition a multiplié les manifestations pour clamer ces revendications. Elle s'estime encouragée par les pressions américaines en faveur d'une plus grande démocratisation du régime, dans le cadre de son projet de réforme, dit du "Grand Moyen-Orient", plaidé la semaine dernière par la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice devant les étudiants de l'Université américaine du Caire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Appel des Frères musulmans à la "désobéissance civile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Egypte : ce qu’il faut savoir sur les Égyptiens et la confrérie des Frères musulmans
» La pénétration de l'administration Obama par les Frères Musulmans !
» La base géante des Frères Musulmans à Bordeaux dévoilée par son architecte.
» Les Frères Musulmans = LA confrérie du Mal
» comportement odieux de certain frères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
almouminine :: Actualités-
Sauter vers: